La folie du roi

Publié le par jean claude

 

« Il se montra comme fou à leurs yeux, et fit devant eux des extravagances; il faisait des marques sur les battants des portes, et il laissait couler sa salive sur sa barbe.

Akisch dit à ses serviteurs: Vous voyez bien que cet homme a perdu la raison; pourquoi me l’amenez-vous?

Est-ce que je manque de fous, pour que vous m’ameniez celui-ci et me rendiez témoin de ses extravagances? Faut-il qu’il entre dans ma maison? 1 samuel 21 / 13 – 15 »

Voici la description d'un homme qui semble être prit de folie. Ses gestes sont extravagants, la bave coule sur sa barbe il fait du bruit, lance des cris et frappe les murs.

Qui est donc cet homme dangereux? Le fou de gadara délivré de ses démons par Jésus? Mais non, cela se passe devant Akisch, roi de gath, patrie de Goliath, le géant terrassé par le jeune David.

Il s'agit bien de lui, David, le héros d'Israël, devenu fou aujourd'hui mais oint roi par le prophète Samuel, et victorieux de maintes bataille contre les gathiens, ennemis féroces d'Israël.

David n'était pas fou, même s'il avait déjà vécu assez de choses pour le devenir. Il se retrouvait seulement par un concours de circonstances de la vie dans la cité de ses pires ennemis.

Il fut alors reconnu et du jouer les fous pour irriter suffisamment le roi, se faire expulser et ainsi sauver sa vie.

Aujourd'hui mon texte est inspiré par la lecture d'un texte de charles Baudelaire glané chez mon amie Yavanna sur « marie-B ». Le poète souligne le vol royal de l'albatros qui devient objet de raillerie et de mépris lorsque celui ci se pose sur un navire et démontre sa laideur au sol.

David roi d'Israël était devenu d'apparence vile et répugnante.

Nous sommes tous dans nos domaines des albatros majestueux qui glissent dans le ciel; nous sommes des rois ou des reines estimés pour leur qualités mais, nous traversons des circonstances dans la vie où nous devons faire les fous pour sauver nos vies. Nous traversons des circonstances où les gens nous raillent pour tel ou tel défaut.

L'albatros au sol est très gauche. Il a des ailes trop longues et lourdes alors il a une démarche déhanchée qui attire les moqueries des autres.

Oui mais, l'albatros est un roi dans son ciel!

David bavait dans sa barbe mais il était roi dans sa nation et appelé « ami de Dieu »!

Notre apparence dans la vie n'est pas toujours ce que nous sommes à l'intérieur.

La peur, la faiblesse, l'instinct quelquefois, nous poussent a revêtir l'habit de la folie.

Mais David au dedans était le même. Il était courageux, fidèle, loyal. Il est reparti dans son désert, dans sa caverne et a attendu patiemment, fidèle auprès de Dieu que son heure vienne.

David a régné comme roi sur Israêl et cet épisode dans le pays de Gath n'a plus été qu'un mauvais souvenir.

L'albatros aussi a repris son vol et les moqueries des marins sur le bateau n'a plus été qu'un mauvais souvenir.

Peut être souffre tu aujourd'hui de vivre le mépris des tiens. Peut être a t'on pris ton exemple pour en rire. Peut être tu as été tellement sollicité dans les conflits que ton image en a été altérée.

Il y a un temps pour tout dit la bible.

Il y a le temps de l'échec et de la moquerie;

Il y a le temps de Gath et du pont d'un navire.

Il y a ensuite le temps de ta valeur, de ta délivrance, de ton secours.

Voici alors la royauté et le vol de l'albatros.


 

 

Publié dans exhortation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

christian 27/10/2009 22:02


Je lis plus haut: Saint Engrace. J'ai fait, autrefois, des colos à Tardets et Alçay...
A bientôt. Christian.


christian 25/10/2009 11:11


Bonjour Jean-Claude.
Quel beau texte!
Souvenons-nous en toujours:l'amour seul peut juger, l'amour qui voit au-delà des apparences, qui descend jusqu'au fond du coeur.
J'espère ta visite avec bonheur.
Christian


mamie lucette 10/10/2009 08:02


Un petit coucou matinal, avant de prendre la route pour aller chez Sylvie, j'y verrais également Jérémy (un après-midi de bonheur). Bonne journée et bons baisers


mamie lucette 09/10/2009 10:25


Bonjour Jean Claude, ainsi tu habites près de Sainte-Engrace, c'est un beau pays que celui-là. Demain ce sera le tour d'Ainhoa. Bonne journée dans la paix du Christ. Bisous


marie-b Yavanna 09/10/2009 10:13


Bel écho au poème de Baudelaire, à méditer. Gros bisous JC et bon wik @+++++++++