Lorsque l'on est rien!!!!

Publié le par jean claude

 

" Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les forte et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu’on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont,afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu. 1 corinthiens 1 / 27 - 29.
   Dernièrement, lors d'une réunion professionnelle, une personne défendait les théories du psychanalyste Freud en concluant qu'il était un intellectuel fort réputé. Cette affirmation semblait donner du poids à l'argument.
   Le monde tourne ainsi, sur la réputation.
   Il faut être reconnu pour son intellect, sa capacité à rédiger, compter, théoriser.
   C'est ainsi que des gens qui n'ont jamais ramassé un papier de par terre peuvent vous expliquer votre propre métier, pour lequel vous suez sang et eau durant des années.
   Jésus a démontré qu'il ne cherchait pas des gens qui en avaient plein la tête. Il n'a pas cherché des intellectuels, des savants ou des riches. Il est allé vers le peuple, vers ceux qui ne savaient pas lire, vers ceux qui n'étaient rien aux yeux des forts de ce monde.
    Vous me direz qu'il a cherché la faiblesse pour mieux s'imposer dans les foules. Un intellectuel aurait peu être pu le confondre rapidement?!!!!
    Pourtant Jésus s'est confronté aux intellectuels de son temps qui étaient généralement réunis dans le conseil religieux du Sanhedrin. Il les a confondus régulièrement, les amenant à saturation d'argument au point qu'ils étaient contraint de payer de faux témoins et d'inventer de fausses charges pour l'anéantir.
    Non, Jésus a choisi des gens modestes pour témoigner de la sagesse de Dieu au travers d'eux. Il en est ainsi des grands hommes et femmes de Dieu de l'ancien testament qui étaient souvent des gens peu instruits.
   Dieu regarde le coeur. Dieu cherche le coeur de l'homme.
   Le coeur est la seule capacité réelle de l'homme. Un coeur bon et attentif peut recevoir les enseignements de Dieu et les donner aux autres.
   Mais les disciples étaient ils tous bons?

Pierre était hâbleur et violent, Jacques et Jean jaloux, prétentieux et violents, Judas était voleur et calculateur!  Quel drôle de choix!

Ils étaient tout cela mais Jésus savait que lorsque ces hommes auraient saisi le salut par la foi que Dieu allait leur proposer, ils seraient transformés (mis à part Judas) en état d'hommes faits pour devenir serviteurs de Dieu.

Ces hommes imparfaits avaient, dans leur nature pécheresse, un coeur suffisamment malléable et sincère pour être touché par l'amour.

Ces hommes rustres et incultes deviendrons pour Jean , l'apôtre de l'amour, pour Pierre, la pierre de base de l'Eglise au milieu du peuple hébreu.

Nous serons donc tentés, dans notre société élitiste et intellectuelle de regarder aux choses qui frappent les yeux. La connaissance, le savoir, l'exploit sportif sont les apanages de la réussite mondaine.

Les gens simples commencent alors à se dévaloriser. Quand on ne peux pas étaler ses diplômes sur la table des conversations on a tendance à retenir son opinion. Comment seraient elle validée devant des intellectuels dont la facilité est le verbe?

Eh bien non! Il en est autrement! La vérité, la sincérité, l'engagement n'ont pas besoin d'être validée par bac + 30!

Dieu regarde les coeurs. Dieu regarde ton coeur ce matin encore. Peu importe la qualité et la richesse de ton vocabulaire du jour, puisque au delà de ta passion, de ta faiblesse humaine et de ton propre mépris, Dieu trouve de la beauté et de la pureté à ton coeur.

Ainsi, cette parole est pour toi aussi, TU PARLERAS AUX FAIBLES ET TU PRECHERAS DEVANT DES ROIS!

 

 

Publié dans exhortation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Cathy 07/01/2010 15:02


Tu as raison . ce monde est élitiste alors en ce moment , je me tais...
rien de ce que les autres disent , ne m'attirent en fait quand c'est dit dans la "vanité " .
Alors je me pose la question : vaut-il mieux que je reste dans ma coquille et que je ferme ma porte ?
Dieu n'est pas juste : mon père est mort et ma mère veut nous faire payer à nous ses enfants la modique somme de 2800 euros par mois pour ses petits besoins .Et elle est toute contente !
elle ne le mérite pas et pourtant dieu la récompense ?
Ou est la justice de dieu ?
ma mère est notre judas à nous, ses enfants ...
Bises
cathy


Nathie 01/10/2009 11:14


Merci pour cet article, il m'encourage beaucoup ce matin.
God Bless U!


dany 21 27/09/2009 23:20


Bonsoir Jean-Claude,
j'aime beaucoup ce texte, j'ai commencé à travailler à 15 ans et j'ai souffert de ces Messieurs "je sais tout, toi tu ne sais pas". Tu me connais, je ne suis pas chrétien mais ce texte me parle et
je pense c'est ce qui est important. Le débat que nous avons ouvert sur "philo" c'est justement cette liberté de pouvoir échanger nos conceptions les plus profondes pour trouver ou retrouver un peu
de vérité sans offenser l'autre, son prochain. Les commentaires les plus simples sont parfois les plus sains.
Bonne soirée
Amitiés. Dany


mamie lucette 27/09/2009 07:53


Un petit bonjour matinal avant de me préparer pour aller à la messe afin de prier pour tous ceux que je connais qui ont besoin de l'aide de Jésus pour continuer de vivre dans le bon chemin (celui
de l'amour de son prochain). Bonne journée et bons baisers


André6668 27/09/2009 01:54


Bonjour Jean Claude.
C'est tout-à-fait logique et évident que Jésus choisisse les faibles parce que ceux qui sont forts, ou qui se croient forts, se mettent eux-mêmes en avant plutôt qu'y mettre notre Seigneur. Ceux
qui se croient forts se croient également importants... et c'est là qu'ils deviennent de moindre importance malgré eux parce que sans l'Esprit de Dieu, qu’on ne reçoit que dans l’humiliation, on ne
peut rien.
Gloire à Dieu ! Notre Seigneur est Grand, et nous sommes poussière. Que pourrions-nous faire sans Lui ? A qui d'autre irions-nous ? Il a les paroles de la vie éternelle, les paroles et
l'Esprit.
Quant à Judas qui n'a pas reçu la transformation de son coeur, c'est en trahissant son Maître qu'il a fait la volonté de Dieu.
Amitiés fraternelles.